Le Bouvier Appenzellois

HISTORIQUE

Le bouvier Appenzellois est cité nommément pour la première fois en 1853 dans un livre intitulé "Tierleben der Alpenwelt" (La vie des animaux dans le milieu Alpin); il est décrit en tant que "bouvier pluricolore à poil court de taille moyenne et à la voix claire" qu'on rencontre "par endroits sous forme d'une variété de type spitz très homogène utilisé aussi bien pour garder les fermes que pour rassembler le troupeau". Depuis 1898, le bouvier Appenzellois est considéré comme une race originale. Le premier standard de la race fut rédigé avec le concours du grand promoteur du bouvier Appenzellois, le garde forestier Max Sieber, et lors de la première exposition internationale à Winterthur, la race fut représentée par huit sujets. Sur l'impulsion du Professeur Albert Heim qui s'est beaucoup consacré à la sauvegarde des races de Bouviers Suisses, donc aussi à l'Appenzellois, le "Club Suisse du Bouvier Appenzellois" fut créé en 1906 dans le but de promouvoir la race tout en la maintenant dans sa simplicité naturelle. L'inscription obligatoire des chiots dans un "livre des origines du bouvier Appenzellois" marqua le début de l'élevage de pure race. La région d'implantation d'origine de la race était la contrée d'Appenzell : aujourd'hui son élevage se pratique partout en Suisse et, au- delà des frontières, dans un bon nombre de pays d'Europe. Le vocable "bouvier Appenzellois" désigne aujourd'hui une entité clairement définie et nettement démarquée par rapport aux autres races de bouviers Suisses. Bien que le bouvier Appenzellois ait trouvé de nombreux amateurs, la base d'élevage est restée très restreinte; seul un élevage très attentif et pleinement conscient de ses responsabilités permettra de consolider et d'approfondir les caractères héréditaires de cette race remarquable dans sa simplicité naturelle.

CARACTERE

Vif, plein de tempérament et d'assurance, hardi, méfiant envers les étrangers, gardien incorruptible, joyeux et réceptif. C'est un chien fidèle, doux avec les enfants.

DIVERS

Cette race a le pied particulièrement sûr en montagne. On l'utilisait jadis pour tirer des charrettes. Son intelligence, son flair et son aptitude au dressage l'ont amené à seconder la police suisse comme chien sauveteur. Bien que très sympathique compagnon, il a tendance à être assez bruyant. Son réel besoin de s'ébattre dans les grands espaces fait déconseiller pour lui la vie en appartement.
Durée moyenne de vie : 13 ans.

CLASSIFICATION
Groupe 2 - Section 3
Sans épreuve de travail.
ORIGINE
Suisse
UTILISATION
Chien d'utilité polyvalent
et chien de famille

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site